Le jeûne d’Achoura

Le jeûne d’Achoura

rr

« Le nombre des mois pour Allah est douze dans le Livre d’Allah le jour où Il créa les cieux et la terre. Parmi eux quatre mois sont sacrés. Telle est la religion dans toute sa rectitude. N’y portez aucun tord à vous-même» sourate 9 verset 36

Ont rapporte d’après Abou Bakrata que le Prophète Muhammad  a dit : « Le temps a repris son cours tel qu’il était quand Allah créa les cieux et la terre : l’année compte douze mois dont quatre mois sacrés ; les trois se succèdent et ont pour nom Dhoul-Qi’ada, Dhoul-Hijja et Mouharram et le quatrième Rajab qui est intercalé entre Joumâda et Cha’baane

Il a été rapporté de façon authentique d’après le Prophète   que le jeûne effectué pendant Mouharram est le meilleur après celui de ramadan. A ce propos, Abû Hourayra a dit : « Le Messager d’Allah  a dit : « le meilleur jeûne après celui du ramadan est le jeûne effectué pendant le mois d’Allah Mouharram. Et la meilleure prière faite après la prière obligatoire est celle effectuée dans la nuit» 

Le jeûne est recommandé dans les mois sacrés en vertu du hadîth d’Al-Bâhilî, à qui le Prophète dit : «Jeûne et mange pendant les mois sacrés.» Le 1er du mois sacré de Muharram, correspond au nouvel an islamique/ 1er jour de l’Hégire (ce jour a coïncidé avec le 16 juillet 622 de l’ère chrétienne) : le nouvel an islamique célèbre le départ (l’émigration) de Muhammad   de la Mecque pour Médine, en 622.

Le 10 éme jour du  mois sacré de Muharram dit le jour de ‘âshûra,  évoque plusieurs événements historiques, entre autre c’est le jour où Nûh (Noé) (sur lui la paix) fut sauvé avec les croyants du déluge, et c’est le jour où Allah donna la victoire à Moïse (sur lui la paix) et aux fils d’Israël sur Pharaon et ses hommes.

C’est un jour où le jeûne est méritoire. Il est très apprécié et préférable de se montrer généreux envers les gens de sa maison ce jour là. Il est méritoire aussi de jeûner le 9 Muharram (de le jeûner en plus du 10 Muharram pour se distinguer des juifs entre autre).

Le Prophète   dit: «Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d’Arafa expie les péchés commis pendant l’année précédente et l’année suivante et pour que le jeûne du jour d’Ashoura expie les péchés commis pendant l’année précédente. »
Dans le Hadîth rapporté par Ibn ‘Abbâs: quand le Prophète   jeûna le jour de ‘Ashoura et recommanda de le jeûner, on lui dit: « ô messager d’Allah, c’est un jour vénéré par les juifs et les chrétiens ». Il dit alors : « Si je suis encore vivant l’année prochaine, et si Allah le veut, je jeûnerai aussi le 9ème de Muharram ». (Mais notre bien aimé prophète décéda avant). 

Comme rapporté dans plusieurs ouvrages tel que le Sharh de Mayyâra sur le matn d’Ibn ‘Ashir concernant le 10éme jour de Muharram (‘Ashoura), le Prophète a dit:
« quiconque fait preuve de largesse (Wassa‘a) à l’endroit de sa famille (envers les gens de sa maison) le jour d’Achoura, Allah lui accordera des largesses le reste de l’année »

Source: Doctrine malikite

Wa salam

Citation | Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s