Les hommes de grande détermination

Les hommes de grande détermination

(paix sur eux)

cccccccc

 

« Endure donc avec constance, comme ont enduré parmi les messagers, les doués de grande détermination »  Coran 46/35.

 

 Allah Exalté Soit-Il, a ordonné au prophète de ne pas être comme certains parmi les prophètes et messagers (sur eux la paix), et de suivre les traces de ceux qui furent déterminés parmi eux. Le prophète a donc suivi leurs traces jusqu’à les devancés.

Les prophètes de grande détermination (oulou ‘azm), en raison des épreuves qu’ils ont endurés et de la grande patience avec laquelle ils ont surmontés sont au nombres de cinq (dans l’ordre chronologique):

1.  Nouh عليه السلام  

2. Ibrahim عليه السلام

3. Moussa عليه السلام

4.  Issa عليه السلام

5.  Muhammad عليه السلام

« Lorsque Nous prîmes des prophètes leur engagement, de même que de toi (Muhammad), de Nouh, d’Ibrahim, de Moussa, et de Issa fils de Mariam: et Nous avons pris d’eux un engagement solennel » Sourate 33 verset 7

En islam, il n’ y pas de distinction entre les prophètes, car il n’a pas de meilleur messages que d’autres dans la mesure ou ils ont tous prêché le même message. En revanche, il y a bien des degrés d’excellence entre eux.

« Voilà les signes d’Allah, que Nous te récitons avec vérité. Et tu es certes oui, du nombre des envoyés. Parmi ces messagers, Nous avons donné aux uns la préférence aux autres. Il en est à qui Allah a parlé ; et Il en a élevé d’autres en degrés». Sourate 2 versets 252.

Allah Sanctifié Soit-Il, a cité certains prophètes en disant qu’ils manqué de détermination. Il a cité le prophète Adam, car il a oublié (l’ordre de ne pas s’approcher de l’arbre). Mais pourtant Adam était un prophète et messager, mais il n’a pas pu atteindre ce degrés qu’Allah appel Détermination. Allah a également cité le prophète Younous en disant au prophète:

« Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne soit pas comme l’homme au Poisson (Younous) qui appela (Allah) dans sa grande angoisse. » sourate 68  verset 48

Pourtant Younous était un prophète, mais Allah a dit au prophète  de ne pas être comme lui.

On remarquera que les prophètes de grande déterminations, sont ceux qui ont eu le plus de notoriété. Ce sont ceux qui ont était les plus aimés, suivi et accepté parmi tous les prophètes. Mais il est important de savoir que toute cette notoriété qu’on constate aujourd’hui, ne sait pas passer de leur vivant, mais c’ est bien après qu’ils ai quittés cette terre qu’ont a pu découvrir tout cela d’eux.

Parce que la parole Divine ne peut pas être dépasser, il fallait que le monde les rejettent, mais sa ne fut en réalité qu’une volonté divine…

Pour le prophète Nouhعليه السلام :

Il est resté avec son peuple 950ans, en les appelant à Allah nuit et jour. Plus il les appelé, plus les gens le rejeté. Le résultat de cet appel fut comme Allah l’a dit: « Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux » sourate 11 verset 42.

Ce nombre de partisans fut comme Allah l’a dit très peu. Allah a informé le prophète Nouh que  dorénavant même si il continué a appelé les gens, plus personne ne le rejoindra, et que le risque en continuant ainsi sera de faire fuir ce qui l’ont déjà accepté. Allah dit dans le Coran: « Et il fut révélé à Nouh: « De ton peuple, il n’y aura plus de croyants que ceux qui ont déjà cru. Ne t’afflige pas de ce qu’ils faisaient. » sourate 11 verset 36.

Il a donc construit l’arche en fonction du nombre de ses adeptes qui était peu (70 ou 72 selon les versions). Et c’est après sa disparition et jusqu’à maintenant que les gens accepte le prophète Nouh et l’honore, alors que cela ne s’est pas passé de son vivant.

Pour le prophète Ibrahimعليه السلام:

Il a suivit le prophète Nouh, et il a tellement appelée à Allah, que les gens n’ont pas répondu à son appel et l’ont rejeté. Le résultat de son appel fut qu’il l’ont attaché pour le jeté dans un feu.« Il dirent : »Brûlez-le. Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose pour elles ». Nous dîmes : »O feu, sois pour Ibrahim une fraîcheur salutaire » ». (Coran: 21:68-69)

On doit savoir que si il y avait eu beaucoup de gens qui avait accepter le prophète Ibrahim, ils n’aurait pas accepter qu’il se fasse jeté dans un feu. On peut donc comprendre que ceux qui l’avait accepter, étaient en plus petit nombre par rapport à ceux qui l’ont rejetés, et cela est incontestable. Et le fait d’entendre aujourd’hui le nom du prophète Ibrahim clamé partout, ne fut pas de son vivant mais bien après sa mort.

Pour le prophète Moussaعليه السلام:

Quand au prophète Moussa, Allah a soutenu son petit peuple face à pharaon, en leur soumettant la mer. Mais une fois qu’ils ont traversé cette mer, ils ont trouvés des gens adoré des statues, ils ont donc demandés à Moussa de leur fabriqué des statues également. « Par la suite, Nous fîmes traverser la mer aux enfants d’Israël.  Ils vinrent à passer auprès d’un peuple qui adorait des idoles.  Ils dirent : « Ô Moïse!  Fabrique-nous une divinité semblable à leurs dieux. »  Il répondit: «Vous êtes vraiment un peuple ignorant! » sourate 7 verset 138.  Le prophète Moussa, est parti s’entretenir avec Allah et son peuple à désobéit, mais seulement un petit nombre parmi eux ne se sont pas joint à eux. Allah les a donc puni en imposant qu’ont les tues. Ils ne resta en conséquence qu’un petit nombre de vivant.

Ensuite, ce petit nombre qui était resté, ont également rejeté le prophète Moussa en suivant Qaroun. Le prophète Moussa les a donc anéanti ainsi que Qaroun par la permission divine. Il ne resta ensuite qu’ un petit nombre. Puis Allah ordonna au prophète Moussa de se rendre à Jérusalem et de s’y installer, car c’est la terre qui lui était promise.

On peut constater que parmi tous ce qui avait accepter le prophète Moussa, il y en a parmi eux qui ont péri avec pharaon, d’autres qui ont péri avec la révélation de la Torah, d’autres qui ont péri avec l’apparition de Qaroun, et seulement un petit nombre est resté là constituant un noyau.

En route pour la terre promise, ce petit nombre qui resté ont instauré une résistance contre le prophète Moussa. «Ils dirent: « Ô Moïse, il y a là un peuple de géants. Jamais nous n’y entrerons jusqu’à ce qu’ils en sortent. S’ils en sortent, alors nous y entrerons ». « Sourate 5 versets 22

Ils dirent: « Moïse! Nous n’y entrerons jamais, aussi longtemps qu’ils y seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes ». » Sourate 5 versets 24

Dans cette formule, il y a deux sortes de mécréance:

-Car ils ont dis « Ton Seigneur » « Rabouka«  alors qu’ils avaient pour habitude de dire « Notre Seigneur » « Rabouna »

-Et le fait de défier leur prophète et aussi une mécréance

Donc se nombre là qu’on disait  les plus fidèles, voilà qu’à mi chemin ils se désistent par peur d’aller combattre des gens qui pensé plus fort qu’eux. Le prophète Moussa les a donc combattu afin de voir qui aller le défendre. Et on s’aperçoit qu’il y a eu au finale que deux personnes qui ont pris parti pour lui. Allah dit dans le Coran:  » Deux hommes d’entre ceux qui craignaient Allah et qui étaient comblés par Lui de bienfaits dirent: « Entrez chez eux par la porte; puis quand vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c’est en Allah qu’il faut avoir confiance, si vous êtes croyants ». Sourate 5 verset 23.

Il y a eu donc que deux personnes détermines pour défendre le prophète Moussa.

Allah a donc puni le peuple de Moussa, en leur faisant airé pendant 40 ans. Et c’est dans cette même période que le prophète Moussa est décédé, avant d’avoir eu accès à la ville.

On constate que depuis le début de l’appel du prophète Moussa jusqu’à sa mort, il n’y a eu que deux hommes qui ont parlé en sa faveur. Donc toute cette notoriété, de Moussa qu’on voit aujourd’hui, il ne l’a pas connu de son vivant mais après sa mort. Car de son vivant sa n’étais que des épreuves qui se succédées.

Pour le prophète ‘Isa fils Mariamعليه السلام

Le prophète Issa, a suivi les pas des prophètes déterminés. Le résultat de son appel fut qu’ont l’encercla pour essayer de le tuer, mais Allah lui a permis son ascension.

« Nous avons vraiment tué le Christ, Issa, fils de Mariam, le Messager d’Allah »… Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié; mais ce n’était qu’un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude : ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l’ont certainement pas tué. Mais Allah l’a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage. » sourate 4verset 157-158

Mais ils furent convaincu de l’avoir tués. On remarque que si il y avait eu beaucoup de partisans pour défendre le prophète Issa et l’accepter, ils ne ‘auraient pas laisser se faire encercler. Pareillement, la notoriété du prophète Issa qu’on voit aujourd’hui ne fut pas de son vivant, mais elle est apparut après qu’il était déjà parti.

Pour Sayidinna Muhammad:

Lorsque notre maitre Muhammad  est apparu à  la Mecque, tous les mecquois l’aimé juste avant qu’il ne reçoive la prophétie. Il l’aimait au point qu’ ils le surnommé « al amin » (le digne de confiance). En ces temps là, c’était celui qui était le plus aimés et à qui ont donné le plus d’honneur. Jusqu’au jour ou la prophétie lui est apparut, c’est à ce moment là que tout le monde l’a rejeté. Ensuite le prophète  demeura pendant 13 années à la Mecque.

Le résultat de son appel fut que tellement les gens n’y ont pas répondu, il fut obligés de fuir en cachette pour pouvoir sortir de la Mecque et passer des nuits dans une grotte en route pour Médine. Avec cette fuite, ont peu constaté qu’il n’y a pas eu beaucoup de gens qui ont répondu à son appel. Il vécut ainsi jusqu’à immigré à Médine, ou y vivait beaucoup de juif et d’hypocrites parmi les musulmans. Donc le nombre de fidèles du prophète  était peu.

Allah l’a donc informer que quand au faite que les gens l’accepte et ait de l’amour pour lui, ne le ferai pas trouver pas vivant sur terre. Allah dit dans le Coran sourate 110:

بسم الله الرحمن الرحيم

  1. إِذَا جَاءَ نَصْرُ اللَّهِ وَالْفَتْحُ

  2. Lorsque les cœurs serait décelé afin que les gens t’acceptent,

  3. وَرَأَيْتَ النَّاسَ يَدْخُلُونَ فِي دِينِ اللَّهِ أَفْوَاجًا

  4. Lorsque tu témoigneras que les gens entre massivement dans la religion (plus en individuelle, ni en cachette)
  5. فَسَبِّحْ بِحَمْدِ رَبِّكَ وَاسْتَغْفِرْهُ إِنَّهُ كَانَ تَوَّابًا

Célèbre alors les louanges de Ton Seigneur et prépare toi par le repentir de celui qui va mourir.

Ibn Abbas (qu’Allah l’agréer) a rapporté que lorsque cette sourate a été révélée, le prophète a dit :

« Ma mort m’a été annoncée, elle (mon âme) me sera prise durant cette année. »

En effet, lorsque les gens se sont rué vers le prophète, il ne l’ont pas trouver vivant sur terre. C’est ainsi car la parole Divine ne peut pas être dépasser. Il fallait que ses personnes là les rejettent mais sa ne fut qu’une volonté divine. Sache que Allah a procédé ainsi avec les anciens grands maitres (qu’Allah les agrées), car se sont d »authentique héritiers du prophète.

« Telle est la règle d’Allah appliquée aux générations passées. Et tu ne trouveras jamais de changement à la règle d’Allah. »


Wa salam

Citation | Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s